Procès des attentats du 13-Novembre : la justification de Salah Abdeslam est “bidon” et donne “la nausée”, estime un avocat des parties civiles

Jean Reinhart concède toutefois tirer “satisfaction” du fait que l’accusé “reconnaît sa responsabilité” dans les attentats pour la première fois.