Plusieurs centaines d’arrestations dans le monde grâce au noyautage d’une application utilisée par le crime organisé pour communiquer

Les polices de plusieurs pays d’Europe, des Etats-Unis, d’Australie et de Nouvelle-Zélande contrôlaient l’application baptisée AN0M, dont se servaient des malfaiteurs du monde entier pour communiquer de façon cryptée.