Paris : la façade de l’église de la Madeleine en travaux jusqu’en 2023

La Mairie de Paris a annoncé d’importantes restaurations pour la façade de la Madeleine, édifice incontournable du centre de Paris. Achevée en 1842, cette église qui s’approche du bicentenaire présente en effet quelques signes d’usure. Entre autres, un tassement et des fissures qui justifient depuis 1998 la présence d’un échafaudage pour consolider la structure, ainsi que des filets pour protéger les visiteurs, tandis que les éléments de décor sont noircis par la pollution. Les travaux, d’un coût total de dix millions d’euros, ont été initiés en mai et devraient prendre fin en juin 2023.

Rendre à la façade son allure initiale

Karen Taïeb, adjointe à la maire de Paris en charge du patrimoine, de l’histoire de Paris et des relations avec les cultes, a expliqué : « la restauration concerne toute la façade que l’on voit de la rue Royale : le grand escalier monumental, l’ensemble des seize colonnes corinthiennes (deux rangées de huit) jusqu’à la porte d’entrée, le pronaos (vestibule) ». Il faut redonner fière allure aux divers éléments de décor de la façade : « nous allons procéder à des greffes de pierre pour redonner aux feuilles d’acanthe leur aspect d’origine », explique par exemple au Parisien Thomas Gaudig, architecte associé de l’agence 1090, maître d’œuvre des travaux, à propos des chapiteaux corinthiens qui surplombent les colonnes. Le fronton représentant le Jugement dernier bénéficiera aussi d’un grand nettoyage, l’ensemble étant encrassé par le temps et la pollution du centre-ville.

Paris : enfin une cure de jouvence pour l’église de la Madeleine
https://t.co/VxHn8htfvP pic.twitter.com/7ahWpTGZso

— Le Parisien | Paris (@LeParisien_75) August 23, 2021

Des dégradations structurelles

Les rénovations concernent aussi une consolidation structurelle de certaines parties de la façade, qui présente un tassement et des fissures. De dangereuses chutes de feuilles d’acanthe ont même été remarquées depuis plus d’un siècle ! Paul Caubet, responsable du département des édifices cultuels et historiques à la Ville de Paris, a annoncé au Parisien : « nous allons aussi poser des appareils de mesure sur les murs du pronaos pour étudier les mouvements du monument ». Thomas Gaudig, quant à lui, a expliqué que des pierres abimées allaient être repositionnées ou remplacées, tandis que des poutrelles en acier seront placées derrière le linteau pour mieux répartir les charges. Cela permettra d’ôter l’échafaudage qui trône devant la porte depuis la fin des années 1990.

Le fronton représentant le Jugement dernier bénéficiera d’un grand nettoyage. ©Wikimedia Commons

Des travaux gérés par la Ville de Paris

Propriétaire de l’édifice, la Ville de Paris a la charge de ce projet de rénovation. Une bâche publicitaire devrait être installée sur l’échafaudage à partir du mois de septembre afin de rapport huit millions d’euros, sur les dix du budget annoncé. Le monument étant classé monument historique, il devrait également obtenir une aide de l’État. Pour le moment seule la façade est concernée par les travaux, d’autres églises de la ville nécessitant d’être rénovées en priorité.

Cet article Paris : la façade de l’église de la Madeleine en travaux jusqu’en 2023 est apparu en premier sur Connaissance des Arts.