NFT : le Baiser de Klimt en 10 000 morceaux pour la Saint-Valentin

« Une déclaration d’amour numérique ». Voilà comment le musée du palais du Belvédère à Vienne a nommé cette opération. Il est le premier en Autriche à entrer dans le métaverse, le monde virtuel des NFTs qui révolutionne déjà le marché de l’art actuel. Une copie numérique haute résolution du Baiser de Gustav Klimt (1862-1918) a été divisée en une grille 100 × 100, résultant en 10 000 pièces individuelles inimitables sous forme de NFTs (jetons non fongibles). Mis à la vente pour la Saint-Valentin, les acheteurs romantiques ont pu célébrer l’amour avec un carré d’1,8 sur 1,8 cm du tableau qui l’a peut-être le mieux représenté. Les ventes ont atteint 3,2 millions d’euros à 8 heures lundi 14 février.

Un tableau emblématique de l’histoire de l’art

Le Baiser de Gustav Klimt est une peinture réalisée entre 1908 et 1909. L’huile sur toile est recouverte de feuilles d’or et fait partie ainsi du cycle d’or du peintre de la Sécession viennoise. Chef-d’œuvre le plus connu de Gustav Klimt, il est aussi l’une des plus belles et emblématiques représentations du baiser dans l’histoire de l’art.

Les pièces sont vendues 1850 euros chacune ©️artèQ

Bien que le 14 février soit passé, la célébration de l’amour continue. Les NFTs sont toujours disponibles à l’achat au prix unitaire de 1 850 euros (frais de frappe et TVA inclus) ou 0,65 Ethereum (hors frais de frappe, TVA incluse) sur thekiss.art. Les morceaux seront attribués à des acheteurs individuels au hasard, une fois par semaine, tous les vendredis. La directrice générale du Belvédère Stella Rollig considère son « premier pas dans le métaverse comme une formidable réussite ». « Le Belvédère aspire bien sûr à être l’une des institutions culturelles les plus prestigieuses du monde numérique, et ainsi toucher de nouveaux publics », explique-t-elle. « L’intérêt généralisé manifesté par les médias, les multiplicateurs et les collectionneurs du monde entier confirme notre décision de nous concentrer sur les NFTs au bon moment et avec le bon projet », a déclaré Wolfgang Bergmann, le directeur financier du musée viennois.

Les NFTs, un phénomène de société qui bouleverse le marché de l’art ©️Ouriel Morgensztern / Belvédère de Vienne

Ces jetons d’authentification d’œuvres numériques sur la blockchain représentent un véritable phénomène dans le monde de l’art depuis 2020. Des musées italiens ont vendu ce mois-ci des chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci, Raphaël ou encore Amedeo Modigliani en NFTs.

Cet article NFT : le Baiser de Klimt en 10 000 morceaux pour la Saint-Valentin est apparu en premier sur Connaissance des Arts.