Massacre du 17 novembre 1961 : quatre questions sur la “répression sanglante” par la police d’une manifestation d’Algériens

Emmanuel Macron assiste pour la première fois à une commémoration de cette journée où des dizaines d’Algériens ont trouvé la mort, tués par la police française sous l’autorité de Maurice Papon.