Le mobile raciste derrière la tuerie de la rue d’Enghien

En garde à vue, William M. a indiqué être mû par une « haine des étrangers devenue complètement pathologique » depuis un cambriolage à son domicile en 2016