Hatch, nouvelle plateforme d’art réservée à la jeune scène contemporaine

Margot de Rochebouet et Giovanna Traversa parlent de leur aventure comme d’une rencontre amicale et professionnelle. D’où le nom de Hatch (éclosion) qui dit bien cette naissance spontanée et cette volonté d’émergence dans un marché de l’art souvent traditionnel. « À l’image de nos appartenances multiculturelles et nos esthétiques complémentaires, nous proposons une sélection d’artistes cosmopolites qui se veut plurielle, engagée et détonante », assurent les deux jeunes femmes. Leur idée ? Aider une communauté d’artistes fragilisée par un contexte perturbé et créer des événements nomades. D’où ce premier rendez-vous en mars dans cette galerie pop-up, qui sera suivi fin juin par une exposition de 450 m² dans un espace prêté par un promoteur immobilier. Entretemps, le site devrait se développer en « plateforme curatoriale » et en lieu de rencontre et de discussion.

En France et à l’international

« Hatch s’est donné pour mission de mettre en relation les artistes sélectionnés avec des collectionneurs et de les accompagner en collaborant avec d’autres entreprises ou institutions culturelles et artistiques en France et à l’international », expliquent Margot de Rochebouet et Giovanna Traversa. C’est ce que l’on découvre sur leur site @hatch_paris (attention, n’oubliez pas le _ entre hatch et paris car sinon vous vous perdrez entre un bar à fingerfoods et des voitures citadines d’occasion !). C’est également ce que permet de voir l’exposition parisienne. Onze artistes ont été sélectionnés. Pas de style particulier, pas de support préféré. On passe des tableaux figuratifs de Brieuc Maire (né en 1992), un ancien des Beaux-Arts de Paris vu au Wonder à Clichy, aux toiles abstraites de Mia Vallance (née en 1998), passée par la Saint Martins School de Londres et repérée pour le John Moores Painting Prize. On hésite entre les bronzes floraux de Victoire Inchauspé (née en 1998), encore actuellement aux Beaux-Arts dans l’atelier de Pascale Martine Thayou, et les résines de Malù dalla Piccola (née en 1994). Toutes et tous débutent leurs carrières et ont besoin d’être encouragés. Ruez-vous sur cette nouvelle opportunité !

Les œuvreser de Mia Vallance ou encore de Julien Heintz sont mises en lumière lors de cette première saison de Refresh. ©️DR

Refresh. Saison 1
94, rue Quincampoix 75003 Paris
contact@hatchparis.com
du 22 au 26 mars

Cet article Hatch, nouvelle plateforme d’art réservée à la jeune scène contemporaine est apparu en premier sur Connaissance des Arts.