Grève au musée Carnavalet : faux départ pour une réouverture tant attendue

Il eût été étonnant que le déconfinement de la France ne donne pas lieu à un déconfinement des mouvements sociaux. Avec la réouverture du musée Carnavalet, initialement prévue le 29 mai dernier, cela n’a pas manqué. Protestant contre la réforme de la fonction publique, votée en 2019, qui augmente leur temps de travail, mais aussi pour faire entendre leurs difficultés particulières, les agents de Paris Musées, dont dépend Carnavalet, se sont mis en grève samedi dernier. L’accès à l’institution, fermée depuis 4 ans pour des travaux de restauration, a donc été empêché et sa réouverture décalée d’une journée. Dès le dimanche, les portes ont néanmoins pu rouvrir, bien que les demandes sociales subsistent.

Pas le choix

Si la mairie de Paris, dont dépendent les fonctionnaires de Paris Musées, a fait savoir son désaccord avec la réforme de la fonction publique promulguée en 2019, elle a cependant indiqué être contrainte de l’appliquer. Ce changement législatif a notamment occasionné la fin de certains aménagements du temps de travail et aligné l’ensemble des fonctionnaires sur les 35 heures hebdomadaires, soit 1 607 heures annuelles. Cette augmentation du temps de travail, couplée à un manque d’effectifs que les agents de Paris Musées estiment problématique, a donc fait déborder le vase. Les grévistes en ont profité pour demander une revalorisation de leur prime dominicale, bien qu’il semble peu probable qu’ils obtiennent gain de cause.

La statue de Louis XIV par Antoine Coysevox (1689), provenant de la cour de l’ancien Hôtel de Ville et remontée en 1890 dans la cour d’honneur du musée. © Manolo Mylonas

La tendance actuelle penche en effet davantage vers une réduction des coûts de la fonction publique que vers une politique d’embauche et d’augmentation des salaires. Avec une réouverture décalée d’un jour seulement, le musée Carnavalet n’aura, finalement, pas vraiment souffert de cette grève, outre la perturbation des réservations. L’établissement, qui retrace l’histoire de Paris à travers les siècles, était fermé depuis 2016 et en chantier depuis plus de 4 ans, pour un budget total de 58,3 millions d’euros. Inauguré mercredi dernier par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, le musée a été entièrement rénové et rendu accessible aux personnes à mobilité réduite.

Cet article Grève au musée Carnavalet : faux départ pour une réouverture tant attendue est apparu en premier sur Connaissance des Arts.