Fusillade à Marseille : “On a des victimes de plus en plus jeunes”, confirme Bruno Bartocetti du syndicat Unité SGP police-FO

“Cette jeunesse évolue sous fond de stupéfiants, c’est leur seul repère”, explique le policier en charge de la zone sud de Marseille. Il appelle à soutenir la population. La présence policière ne sera pas une réponse “suffisante”, alerte-t-il.