Féminicide à Hayange : ce que l’on sait du drame et des possibles ratés judiciaires qu’il révèle

Après le meurtre d’une jeune femme de 22 ans en Moselle lundi, le procureur de Metz se défend de tout dysfonctionnement judiciaire. Pourtant, la victime avait déposé deux plaintes contre son compagnon. Aucune n’avait été transmise au parquet.