En Estonie, découverte d’un exceptionnel navire du XIIIe siècle enfoui sous terre

Les bateaux naviguent sur les flots. En Estonie, ils surgissent de terre… Des ouvriers viennent de faire la découverte surprenante de restes abîmés d’un vieux navire, sous les rues de la capitale estonienne de Tallinn. Vieux de 700 ans, il aurait appartenu à la Ligue hanséatique, puissante alliance marchande d’Europe du Nord, qui a exercé son influence du XIVe au XIXe siècle. Enterrés à environ 1,5 mètre sous terre et mesurant un peu plus de 24 mètres de long, les vestiges du bateau font naître de nombreuses spéculations et attisent la curiosité des chercheurs.

À l’image de l’histoire de la ville

Cette trouvaille était une demi surprise, les ouvriers étant préparés à une potentielle découverte archéologique : une épave avait en effet été découverte en 2008, à moins de 50 mètres du lieu où a été trouvé le bateau. Cet emplacement était une zone fluviale très fréquentée au Moyen Âge. « Il y a 800 ans, nous avions près de deux mètres d’eau ici », relate Mihkel Tammet, l’archéologue préventif chargé de la supervision du site. La zone fluviale et maritime, carrefour d’une forte activité marchande, expliquerait la présence de ce type de navire.

Le navire n’a livré que partiellement ses secrets. Ici, le poteau arrière du navire ©️Priit Lätti

Un « jackpot archéologique », explique Priit Lätti, chercheur au Musée maritime estonien, pour une ville dont le développement a été étroitement lié au commerce de la mer. La découverte du navire a ainsi donné naissance à une hypothèse qui suggère qu’il s’agirait d’un cargo utilisé pour le commerce par la Ligue hanséatique, groupe de guildes commerciales de toute l’Europe qui a dominé les mers durant le Moyen Âge tardif. Toutefois, M. Lätti a déclaré qu’il était trop tôt pour pouvoir déterminer avec précision les origines du navire. De plus, la découverte de bateaux utilisés par les membres de la Ligue est plutôt rare, les deux dernières attestées remontant à 1962, où un navire avait été découvert à Brâme, en Allemagne, et en 2015, où un cargo médiéval avait été mis au jour à Tallinn.

Le début des découvertes ?

Le navire a probablement été construit à la fin du XIIIe ou au début du XIVe siècle, selon une analyse dendrochronologique, technique de datations de pièces de bois. Comme le remarque Priit Lätti, le bateau est, à première vue, très similaire à d’autres trouvés en Europe à la même époque. Cependant, le chercheur en appelle à la prudence et ne se positionne sur aucune date précise ni sur l’origine exacte des bois. Étant donné que différentes couches de sable étaient visibles, il est probable que la mer a progressivement rempli le bateau au fil des siècles, explique le chercheur. Parmi les artefacts mis au jour sur le navire, les ouvriers sont tombés sur des barils en bois, des poteries, des ossements d’animaux, quelques objets en cuir et des textiles.

Tout le navire n’a pas encore été fouillé. La partie arrière pourrait contenir d’autres artefacts ©️Priit Lätti

L’avenir de ce navire est encore en discussion. Après sa mise au jour complète, il devrait être retiré avant d’être placé dans un lieu sûr et sécurisé. Ce qui est sûr, c’est qu’il pourrait encore livrer de nombreux secrets. « Seule la partie avant du bateau a été fouillée pour le moment, et la cale à marchandises était relativement vide. Les fouilles se déplacent maintenant vers la zone arrière du navire, qui pourrait contenir plus de découvertes », témoigne Priit Lätti. Alors que les premiers résultats sont encore balbutiants, de nouvelles analyses permettraient aux archéologues et historiens de nous éclairer sur la construction navale et le commerce au Moyen Âge, ainsi que sur la vie à bord de ces embarcations. Comme le remarque le chercheur : « Si nous en savons assez long sur les marchands et les marchandises, nous en savons encore relativement peu sur les navires qu’ils utilisaient ».

Cet article En Estonie, découverte d’un exceptionnel navire du XIIIe siècle enfoui sous terre est apparu en premier sur Connaissance des Arts.