Contrôles des pass sanitaires : “La police et la gendarmerie ont autre chose à faire”, estime le délégué général du syndicat Alliance

Le non-contrôle du pass-sanitaire sera sanctionnée par une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros et un an de prison. Un projet de loi sera présenté en Conseil des ministres le 19 juillet.