Au Printemps, les foires d’art et les salons font leur grand retour

Souvenez-vous, il y a deux ans et demi, la régularité de métronome avec laquelle revenaient les foires avait engendré la fameuse « fair fatigue ». En janvier il y avait la Brafa, en mars la Tefaf, en avril Art Paris, en juin Art Basel… et rebelote l’année suivante. Le Covid a fait déborder ce long fleuve tranquille. Annulations et reports se sont succédé avec, pour résultat, le succès limité des versions online et un nouvel appétit pour les « vraies » foires, dont ont pleinement profité celles de l’automne dernier.

Mai et juin : salons en série

En prévision du pic de la cinquième vague, les organisateurs des salons prévus début 2022 ont préféré jouer la prudence en repoussant leurs événements. Grâce à la couverture vaccinale, ils ne craignaient pas un reconfinement ou une limitation drastique du nombre de visiteurs (en France, les salons sont exemptés de la jauge de 2000 personnes en intérieur, car leurs visiteurs « circulent »), mais plutôt l’absence d’exposants et visiteurs étrangers, qui aurait réduit l’attractivité des manifestations et leur réussite commerciale. C’est le cas du Salon du dessin et de son cousin Drawing Now, reportés au mois de mai. Et celui de la Brafa et de la Tefaf, qui s’enchaîneront finalement en juin, juste après Art Basel. L’idée est certainement de profiter de la présence en Europe d’acheteurs internationaux, notamment américains. Mais trois salons en deux semaines, voilà qui va mettre les galeries devant des choix difficiles…

Frantisek Kupka (1871-1975), Composition, vers 1920, gouache sur papier. Signé au crayon et encre bleue en bas à gauche : Kupka 270 x 190 mm. Galerie Pandora, New York

Les 10 ans d’Artgenève

La foire d’art contemporain Artgenève, initialement programmée en janvier, se tiendra pour sa part début mars, et fêtera son 10e anniversaire avec un riche programme d’expositions institutionnelles. « C’est une force unique d’Artgenève, en tant que foire de taille contrôlée et d’organisation flexible, que de pouvoir s’adapter à ce degré dans des temps aussi incertains », a déclaré son président Thomas Hug.

Kaari Upson, False Foot, 2021, chêne, cuir et métal ©Artgenève / The Kaari Upson Trust, 2021

Chatou à ciel ouvert

De son côté, la Foire de Chatou, qui se déroule à ciel ouvert – une chance en temps de pandémie – n’a pas changé son calendrier. La « plus importante foire à la brocante et aux antiquités de France » accueillera comme prévu en mars les chineurs et collectionneurs sur l’île des Impressionnistes. Quant aux salons d’avril, notamment le PAD et Art Paris, ils sont maintenus et pourraient cette année passer à travers les gouttes du Covid.

Dans les allées de la Foire de Chatou ©Yves Forestier

Le calendrier des foires

 

Artgenève, Palexpo Genève, Suisse – artgeneve.ch du 3 au 6 mars.
Foire de Chatou, île des Impressionnistes, Chatou – foiredechatou.com du 11 au 22 mars.
PAD Paris, Jardin des Tuileries – padesignart.com du 5 au 10 avril
Art Paris, Grand Palais Éphémère – artparis.com du 7 au 10 avril
Salon du dessin, Palais Brongniart, Paris – salondudessin.com du 18 au 23 mai
Drawing Now – drawingnowartfair.com du 19 au 22 mai
Art Basel – artbasel.com du 16 au 19 juin
Brafa – brafa.art du 19 au 26 juin
Tefaf – tefaf.com du 25 au 30 juin
Masterpiece London – masterpiecefair.com du 30 juin au 6 juillet

Cet article Au Printemps, les foires d’art et les salons font leur grand retour est apparu en premier sur Connaissance des Arts.