Art contemporain : Myriam Mihindou et Laura Lamiel lauréates des Prix AWARE 2022

Chaque année depuis 2016, le Prix AWARE récompense un duo d’artistes femmes. Présidé par Alexia Fabre, directrice des Beaux-Arts de Paris, le jury des prix AWARE 2022 est composé de Keren Detton (historienne de l’art et commissaire d’exposition), N’Goné Fall (commissaire d’exposition), Camille Morineau (historienne de l’art, commissaire d’exposition et conservatrice du patrimoine), Béatrice Salmon (ancienne directrice du Frac Bretagne et du Centre national des arts plastiques), Elena Sorokina (curatrice) et Elfi Turpin (directrice artistique). Cette année, Laura Lamiel a remporté le prix d’honneur et Myriam Mihindou le prix Nouveau Regard, attribué aux créatrices émergentes.

Laura Lamiel : entre peinture, sculpture et architecture

Née en 1943 à Morlaix, Laura Lamiel introduit dans son art une réflexion sur l’espace, à la frontière de l’atelier et de l’exposition, où s’entrechoquent des concepts, des matériaux et des supports différents dans un jeu contradictoire, à la croisée de la sculpture, de l’architecture, de la peinture et de la photographie. En travaillant sur l’acier, elle exprime à travers ses installations tout un travail d’expérimentations plastiques, pensées entre minimalisme et complexité.

Laura Lamiel, Un chant d’amour, 2019 – 2021, dimensions variables, vue d’exposition Cahn Kunstraum, Basel ©Serge Hasenböhler

Depuis 40 ans, son travail a été présenté dans plus de 26 expositions (collectives ou personnelles), en France comme à l’étranger (dont le Musée d’art contemporain de São Paulo en 2006, le Musée d’art moderne de Rio de Janeiro en 2009 et le Centre Pompidou en 2009-2010). En 2013, elle a remporté le prix AICA (Association internationale des critiques d’art), qui lui a été décerné au Palais de Tokyo à Paris.

Myriam Mihindou, le corps incarné

Myriam Mihindou est une artiste gabonaise née en 1964 à Libreville. Ses œuvres témoignent d’un fort attachement au territoire, aux langues, à la mémoire et aux racines. La sollicitation d’une puissance vitale, d’une énergie quasi animiste passe par l’expression vivante du corps : un corps devenu outil et récit d’un conte enchanté ou malheureux. Cet art corporel s’illustre particulièrement dans ses performances, pensées comme des rituels, qu’elle délivre depuis 1990. Dans sa performance No sensibility en 2013, elle se met en scène assise sur du verre, la peau recouverte d’aiguilles, pour extérioriser une violence, une blessure intérieure. Ses sculptures, formées de terre, de sel, de cire, de savon, de verre ou encore de cuivre, expriment elles aussi à leur manière une expérience physique qui engage le corps et l’esprit.

Son œuvre conjugue sculpture, art du corps et performance ©️Courtesy galerie Maia Muller / Myriam Mihindou

Le travail de Myriam Mihindou a été présenté dans plusieurs expositions personnelles en France, comme au musée Dapper à Paris (2006-2007), au musée Picasso de Vallauris (2018) et à la galerie Maïa Muller à Paris (2020), ainsi qu’à l’étranger. Elle a également participé à des expositions collectives au National Museum of African Art de Washington (2014), au MAC VAL de Vitry-sur-Seine (2015), à la Halle Saint- Pierre à Paris (2016), à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne (2016), au musée d’Art contemporain de la Haute-Vienne à Rochechouart (2016), au CCCOD – centre de création contemporaine Olivier-Debré de Tours (2019), au musée du quai BranlyJacques-Chirac à Paris (2021). Ses dernières performances ont été montrées dans de nombreux centres d’art et musée (Centre Pompidou, musée de la Chasse, la FRAC et le CAPC de Bordeaux).

À travers une démarche à la fois artistique et politique, AWARE, qui organise le prix, s’efforce de promouvoir les artistes femmes pour « réécrire l’histoire de l’art de façon paritaire », et donner de la reconnaissance et de la visibilité aux artistes « dont la carrière artistique n’a pas été célébrée à sa juste valeur », précise l’association.

Cet article Art contemporain : Myriam Mihindou et Laura Lamiel lauréates des Prix AWARE 2022 est apparu en premier sur Connaissance des Arts.