Architecture : le projet du futur Musée du Grand Siècle à Saint-Cloud enfin révélé

Lors d’une conférence de presse, lundi 4 juillet, Georges Siffredi, président du département des Hauts-de-Seine, a annoncé que les travaux et l’aménagement du site de la Caserne Sully, destiné à accueillir le futur Musée du Grand Siècle de Saint-Cloud, étaient confiés à l’architecte Rudy Ricciotti et l’entreprise Fayat Bâtiment. Le département a annoncé avoir investi une somme importante, de plus de 100 millions d’euros, pour la réalisation de ce nouveau projet qui s’inscrit ainsi dans le projet départemental de la Vallée de la culture des Hauts-de-Seine créé en 2008.

Un musée pour la collection Rosenberg

Le projet du Musée du Grand Siècle prend sa source dans la collection de Pierre Rosenberg. Ce dernier, ancien directeur du Louvre et membre de l’Académie française, a souhaité donner ses collections à une institution publique. Après un premier projet, finalement abandonné, la collection a été léguée au département des Hauts-de-Seine dont le président de l’époque, Patrick Devedjian, était lui aussi amateur d’art.

Vue sur la galerie du Belvédère et le Charles X – Maître d’ouvrage : Département des Hauts-de-Seine, entreprise générale : Fayat Bâtiment, architecte : Rudy Ricciotti ©Rudy Ricciotti Architecte

Le musée a été fondé au sein de l’ancienne caserne Sully située contre le parc de Saint-Cloud, un bâtiment qui date du règne de Charles X (1824-1830), durant la Restauration. En addition des bâtiments déjà existants, sera construit un pavillon qui accueillera les fonctions muséales complémentaires devenues presque incontournables dans le monde muséal contemporain : café, restaurant, auditorium, espaces d’exposition, mais aussi des espaces immersifs.

Nicolas de Largillière, Portrait de Philibert Gagne de Perrigny, président à mortier au parlement de Bourgogne, huile sur toile, vers 1715, 81 x 65 cm ©Alexandre Gady

Les collections de Pierre Rosenberg sont composées en grande partie de dessins (plus de 3 500) et de peintures (environ 690 tableaux). Les 50 000 ouvrages qui composent également la collection seront conservés au sein du centre de recherche Nicolas Poussin qui sera installé dans le pavillon des officiers.

Attribuée à Jean-Baptiste Oppenordt, Ecritoire, bois de chêne et de noyer, bois violet du Brésil, laiton,
écailles rouge et brune, bronze doré et verre, vers 1700, 12,5 x 37 x 28 cm ©Galerie Steinitz

Les dessins et peintures seront mis à l’honneur d’une part dans le musée du Grand Siècle avec des dépôts des musées nationaux ou territoriaux (peintures, sculptures, objets d’arts, mobiliers…), d’autre part au rez-de-chaussée au sein du cabinet des collectionneurs. Ce cabinet aura pour objectif d’offrir une visite plus intimiste aux visiteurs et d’accueillir à l’avenir d’autres donations.

Des arbres en béton à Saint-Cloud

Ricciotti confirme son importance dans le monde muséal français. Après avoir été Grand Prix national d’architecture et médaille d’or de l’Académie d’architecture, il a réalisé les plans de plusieurs projets de premier ordre de ces dernières années dans le monde francophone : le Mucem de Marseille, le Département des Arts de l’Islam au Louvre ou encore La Boverie à Liège en Belgique.
La proximité du futur musée avec le parc de Saint-Cloud a inspiré des décors extérieurs à l’architecte. Notamment des « arbres » en bétons entourant l’architecture du nouveau pavillon, qui ne sont pas sans rappeler des précédentes créations de Ricciotti.

Vue de nuit de la cour d’honneur – Maître d’ouvrage : Département des Hauts-de-Seine, entreprise générale : Fayat Bâtiment, architecte : Rudy Ricciotti. ©Rudy Ricciotti Architecte

Ces arbres seront réalisés en béton blanc Bfup. Ce matériau, de plus en plus présent dans l’architecture extérieure contemporaine des musées et des lieux de cultures, est l’une des marques de fabrique de Ricciotti. Il est présent dans plusieurs réalisations importantes de l’architecte comme le voile du MuCEM ou encore le décor extérieur de la Maison de la Mode de Chanel (2022).

Les travaux débuteront en 2023, après les différentes fouilles archéologiques menées à la fois dans le parc de Saint-Cloud et dans certains espaces accueillant les aménagements de la future institution. Le musée ouvrira ses portes à la fin des travaux, en 2026.

Cet article Architecture : le projet du futur Musée du Grand Siècle à Saint-Cloud enfin révélé est apparu en premier sur Connaissance des Arts.