Agressions d’élus : le président de l’Assemblée nationale fera un point en janvier avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice

“Il ne peut pas être toléré que des violences soient perpétrées ou que des menaces ou des mises sous pression aient lieu”, a dénoncé Richard Ferrand, jeudi matin sur RTL.