À Paris, le dessin est une fête : 3 salons à découvrir cette semaine

Port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique, capacité d’accueil réglementaire… En ces temps de pandémie (et bien que l’horizon semble s’éclaircir) les restrictions sanitaires sont toujours de mise et permettent précisément au public des foires et salons de retrouver ses habitudes. En juin, à quelques semaines de la Semaine du dessin et du salon du même nom, plusieurs événements à Paris (Drawing Now Alternative, Dessin au Quartier Drouot et DDessin) célèbrent les arts graphiques et mettent notamment en lumière toute la richesse de la création contemporaine.

1. Drawing Now en mode alternatif

Pour cette 14e édition de Drawing Now, organisée dans les conditions particulières que nous connaissons, les galeries des artistes nommés pour le prix éponyme ont été les plus motivées ! On pourra ainsi découvrir de nouvelles créations de Nicolas Daubanes (Maubert), Odonchimeg Davaadorj (Backslash), Mathieu Dufois (Galerie C), Delphine Gigoux-Martin (Claire Gastaud) et Julien Tiberi (Semiose), qui appuient le propos de la directrice de la foire, Carine Tissot : « Nous avons souhaité donner la possibilité aux artistes de se développer davantage, grâce à des projets in situ, plutôt que de vivre dans une idée de repli ».

Odonchimeg Davaadorj, Phusis I, 2020. Encre et fils de laine sur papier, 150 x 180 cm © Odonchimeg Davaadorj

Installée cette année près de la Bastille, la foire accueille une trentaine de participants, dont quelques Belges, Anglais ou Autrichiens, privilégiant les solo-shows ou la mise en avant de deux ou trois plasticiens. Si le public – inscrit en ligne – est attendu moins nombreux, la foire pourrait cependant  très bien fonctionner. Les collectionneurs retrouvent enfin l’envie de sortir et ils semblent avoir beaucoup thésaurisé durant un an…

« Drawing Now Alternative », 42, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, du 10 au 13 juin, exclusivement sur réservation sur www.drawingnowartfair.com

2. Belles feuilles du quartier Drouot

Pour la 20e édition de Dessin au Quartier Art Drouot, ses douze participants offrent des propositions très diverses. Des œuvres de John Ferren, l’un des premiers abstraits de l’avant-garde américain (galerie AB), aux scènes érotiques chinoises de la période Minguo (Véronique Prévert), en passant par les dessins figuratifs d’Henri Hayden (Marel and Sons). Ici, nul conflit avec les maisons de ventes car le lien se fait avec les études Ader et Millon, qui présente notamment une magnifique feuille de Carl Van Loo, le 9 juin.

« Dessin au Quartier Art Drouot », rues Drouot, de la Grange-Batelière, de Provence et les passages Verdeau et Jouffroy, 75009 Paris, www.drouot.com du 2 au 16 juin

Merry-Joseph Blondel, Personnage oriental, v. 1820, pierre noire et rehauts de blanc sur papier, 29,5 x 23 cm, galerie Franck Accart, Paris.

3. DDessin nous fait voyager

Considérée à juste titre comme une foire de découvertes, DDessin dévoile son coup de cœur pour 2021, Yann Bagot, et sa pépinière de talents, où vont courir les visiteurs avant même de voir les stands… Aux côtés de Josué Comoe, Louise Vendel et Louis Verret, il faut citer Almendra Acosta, 17 ans, qui vit en Argentine et travaille sur tablette graphique. Parmi la douzaine d’exposants, la galerie LJ est ensuite l’une de celles qui fait le plus voyager, avec ses artistes Rithika Merchant et Swoon.

« DDessin », Le Molière, 40, rue Richelieu, 75001 Paris, du 11 au 13 juin, exclusivement sur réservation sur www.drouot.com

Manon Pellan, Ghost 7, crayon graphite sur papier, 76×56 cm. Courtesy Galerie Olivier Waltman et Manon Pellan

Cet article À Paris, le dessin est une fête : 3 salons à découvrir cette semaine est apparu en premier sur Connaissance des Arts.