50 millions de primo-vaccinés fin août, c’est “logistiquement” possible, selon le fondateur de CovidTracker

Si le délai entre la prise de rendez-vous et l’injection de la première dose s’est “considérablement rallongé” après l’allocution d’Emmanuel Macron le 12 juillet, il diminue grâce à “l’offre plus importante de vaccins”, précise Guillaume Rozier.